• 29 NOV 12
    Exonération des revenus de propriété intellectuelle : application aux groupes de  sociétés

    Exonération des revenus de propriété intellectuelle : application aux groupes de sociétés

    L’application du régime de l’exonération partielle (80%) des revenus de la propriété intellectuelle aux groupes de sociétés

    La Loi fiscale luxembourgeoise permet sous certaines conditions d’exonérer d’impôts à concurrence de 80% les revenus issus de la propriété intellectuels acquis par un contribuable luxembourgeois (Cf. article 50bis LIR repris à la suite de l’article).

    Ce faisant, la Loi limite cette disposition à la condition essentielle que le droit de propriété intellectuelle (brevet, marque, logiciel informatique, droit d’auteur, nom de domaine, dessins, modèles,…) n’ait pas été acquis auprès d’une société du groupe ayant la qualité de « société associée. Aux termes de la Loi fiscale, une société est à considérer comme « société associée » dans chacun des trois cas suivants :

    • la société détient une participation directe d’au moins 10% dans le capital de la société bénéficiaire du revenu ;
    • le capital de la société est détenu directement à raison d’au moins 10% par la société bénéficiaire du revenu ;
    • le capital de la société est détenu directement à raison d’au moins 10% par une troisième société et celle-ci détient une participation directe d’au moins 10% dans le capital de la société bénéficiaire du revenu.

    En d’autres mots, la Loi fiscale prive les sociétés mères, filles et sœur du bénéfice de l’exonération.

    En revanche, la relation cesse d’être fiscalement incestueuse au-delà de ce niveau de parenté, de sorte qu’un droit de propriété intellectuelle qui serait acquis par exemple auprès d’une société «cousine » permettrait de bénéficier des dispositions permettant l’exonération partielle (80%) du revenu.

    Exemple :

    Une société X détient à la fois 50% d’une société A et d’une société B. Les sociétés A et B détiennent à leur tour chacune respectivement 50% d’une société C et D. De la sorte, A et B sont des sociétés «sœurs » tandis que C et D sont des sociétés « cousines ».

    Si A cède un droit de propriété intellectuelle (par exemple une marque) à sa sœur la société B, le régime d’exonération partielle de 80% des revenus procurés par cette marque ne pourra pas s’appliquer.

    En revanche, si c’est B qui cède sa marque à sa cousine la société D, le régime pourra s’appliquer.

  • La loi immobilisant les actions au porteur votée

    Ce mercredi, la Chambre des députés s’est largement exprimée en faveur du projet de loi immobilisant les actions et parts aux porteurs (58 voix pour et deux contre). Le texte, en vigueur dès les prochains jours, devra permettre d’assurer une plus grande transparence financière puisqu’il imposera aux détenteurs de parts et actions non nominatives de

  • Imposition du rachat d’un véhicule de service

    Imposition du rachat d’un véhicule de service

    Suite à plusieurs jugements du Tribunal Administratif, il a été jugé que le rachat du véhicule de service par le salarié à un prix inférieur à sa valeur sur le marché constitue un avantage en nature et doit donc être imposé conformément à l’article 104(1) de la LIR. Les juges ont d’abord rappelé que toute rémunération en

  • Echange automatique d’informations – quelles seront les règles ?

    Echange automatique d’informations – quelles seront les règles ?

    Le gouvernement luxembourgeois a annoncé le 10 avril dernier, qu’en raison des récents développements internationaux, notamment les futures obligations en matière de reporting découlant de la législation américaine connue sous le nom de « FATCA » ainsi que le rejet du modèle Rubik par l’Allemagne dans le cadre de ses négociations avec la Suisse, le

  • Nouvelles mesures de taxation 2013

    Nouvelles mesures de taxation 2013

    Le budget 2013 a été voté en date du 13 décembre 2012. Nous résumerons ci-après les principales mesures fiscales impactant les sociétés. Les nouvelles mesures fiscales seront applicables à partir du 1er janvier 2013. Augmentation de la contribution au fonds pour l’emploi La contribution au fonds pour l’emploi a augmenté de 5 à 7%. Cela